Une méthode pédagogique innovante

L’enseignement clinique du droit propose une formation pratique aux étudiants en droit en mettant leurs compétences juridiques au service des citoyens. Originaires des pays anglo-saxons, les « Law clinics » se sont multipliées dans les universités du monde entier au cours des dernières années.

© goodluz - Fotolia.com © goodluz - Fotolia.com

Le terme « clinique » provient du vocabulaire médical, il est utilisé pour définir un type d’enseignement au cours duquel les étudiants sont directement en contact avec les patients.

Une double vocation 

  • pédagogique car elle permet à des étudiants de 5e année de travailler sur le terrain. Pour s’y préparer, ils suivront une formation spécifique leur permettant d’acquérir les savoir-faire et savoir-être nécessaires à l’accueil et l’écoute des bénéficiaires.
  • sociale car elle accompagne et permet d’informer les bénéficiaires. Les activités de la clinique favorisent l’essor d’une démarche citoyenne au sein de l’Université. Il s’agit de faire des étudiants des acteurs responsables dans la cité, en tissant des liens étroits avec les différents acteurs locaux, qu’ils soient élus ou professionnels, du monde juridique et/ou social.

"J’ai, pour ma part, beaucoup aimé participer à cette expérience, qui est d’abord humaine. Nous avons l’occasion à l’université de traiter du cas juridique depuis des années, mais il est vrai que sans l’aspect humain et vivant, quelque chose faisait défaut […] Je suis très heureuse d’avoir participé à cette activité et espère avoir d’autres occasions de réitérer l’aventure, qui est pour moi très belle et très formatrice." précise un étudiant en Master 2.

Mixité des équipes

Les équipes sont composées de deux étudiants de Master 2 (Bac +5) et d’un auditeur de justice (élèves de l’École nationale de la magistrature). Les étudiants travaillent en étroite collaboration et sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur référent (un enseignant référent par Master 2). Des enseignants-chercheurs ainsi que des professionnels du droit et de l'accompagnement social supervisent les activités de la clinique et sont chargés de la formation préalable des étudiants.

Les étudiants ont les compétences juridiques pour informer et orienter les particuliers, mais à travers ces rendez-vous, ils peuvent se former à la relation sociale, et c’est ce qui va les professionnaliser

Marie Lamarche — co-directrice de la clinique

Conseil d'administration de la Clinique du droit

Directeur

Olivier Dubos, professeur de droit public, coordonnateur du Forum Montesquieu

Co-responsables

  • Cécile Castaing, maître de conférences en droit public
  • Olivier Décima, professeur de droit privé
  • Marie Lamarche, maître de conférences en droit privé

Référents pédagogiques

  • Laurent BLOCH, Maître de conférences en droit privé – Référent pour la catégorie Assurances et Responsabilités
  • Cécile CASTAING, Maître de conférences en droit public – Référent pour la catégorie Fonction Publique
  • Olivier DECIMA, Professeur de droit privé – Référent pour la catégorie Droit Pénal
  • Christian GRELLOIS, Professeur de droit public – Référent pour la catégorie Droit de l’urbanisme
  • Marie LAMARCHE, Maître de conférences en droit privé – Référent pour la catégorie Droit de la famille
  • François PETIT, Maître de conférences en droit privé- Référent pour la catégorie Droit Social
  • Gaël PIETTE, Professeur de droit privé -  Référent pour la catégorie Consommation, surendettement et contrats
  • Anne-Marie TOURNEPICHE, Professeur de droit public – Référent pour la catégorie Droit des étrangers
  • Laura SAUTONIE-LAGUIONIE, Professeur de droit privé et sciences criminelles – Référent pour la catégorie Droit des affaires et droit civil
  • Sandrine SANA CHAILLE DE NERE, Professeur de droit privé – Référent pour la catégorie Droit international privé

Mise à jour le 06/05/2015

Contact

Forum Montesquieu
Pôle juridique et judiciaire

05 56 84 62 87
Contacter par courriel